Une magnifique prière pour se libérer de la haine

Tout au long de notre vie, il arrive que la colère nous envahisse au point de nous faire franchir nos propres limites. Cette colère peut alors engendrer la haine envers ceux qui nous font souffrir. Pour ne pas tomber dans le piège de ce sentiment destructeur, cela vaut la peine de découvrir cette prière de Jean Paul II, un exorcisme contre la haine.

Parce que la haine est un sentiment honteux et destructeur à la fois, nous n’avons pas souvent conscience qu’elle nous domine. Nous la refoulons. Trop souvent, lorsque viennent les difficultés, nous avons tendance à croire qu’elles sont causées par les autres et que nous en sommes les victimes. Pourtant, il est précieux de rappeler que ce sentiment n’est pas cohérent avec l’enseignement évangélique de Jésus. Le Christ a lui-même condamné de telles pensées négatives. « Eh bien ! Moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. » (Mt 5, 22). La grâce de Dieu nous permet de vaincre notre rage et de pratiquer la charité, même lorsque nous sommes tentés de nous mettre en colère et de nous laisser guider par la spirale de la haine.Saint Jean Paul II, homme de prière et d’action, connaissait le vrai moyen pour en guérir. En pleine année sainte de la Rédemption, le 25 mars 1984, il appelait à une « consécration de tous les individus et de tous les peuples du monde à Marie ».
Il prononçait alors cette prière : « Je confie à son Cœur Immaculé — en union spirituelle avec tous les évêques du monde — tous les individus et tous les peuples, répétant essentiellement l’acte que j’ai fait à Fatima le 13 mai 1982 ». Il en profitait alors pour prononcer une prière magnifique pour que Dieu libère le monde de la haine, alors en pleine guerre froide. Toujours actuelle, elle est écrite sous forme d’un puissant exorcisme pour se libérer de la haine :

« Oh, Cœur Immaculé ! Aidez-nous à vaincre la menace du mal qui s’enracine si facilement dans le cœur des hommes et qui dans ses effets incommensurables alourdit déjà notre monde contemporain et semble fermer les voies vers l’avenir !
De la faim et de la guerre, libérez-nous !
De la guerre nucléaire, de l’autodestruction incommensurable, de toutes sortes de guerres, libérez-nous !
Des péchés contre la vie de l’homme depuis son aube, libérez-nous !
De la haine et de l’écrasement de la dignité des enfants de Dieu, libérez-nous !
De toutes sortes d’injustices sociales, nationales et internationales, libérez-nous !
Du piétinement des dix commandements de Dieu, libérez-nous !
Des tentatives de piétiner la vérité sur Dieu dans les cœurs des hommes, libérez-nous !
De la conscience abrutie du bien et du mal, libérez-nous !
Des péchés contre le Saint-Esprit, libérez-nous !
Acceptez, Mère du Christ, ce cri plein de souffrance de tous les hommes ! Acceptez ce cri plein de souffrance des sociétés entières ! Aidez-nous à vaincre par la puissance du Saint-Esprit tout péché : le péché de l’homme et le « péché du monde », le péché sous toutes ses formes.
Que le pouvoir salvateur et infini de la Rédemption se révèle à nouveau dans l’histoire du monde : le pouvoir de l’Amour Miséricordieux ! Qu’il arrête le mal ! Qu’il transforme les consciences ! Que la lumière de l’Espérance dans votre Cœur Immaculé soit révélée à tous ! Amen. »

(Jean Paul II, 25 mars 1984)

Inne artykuły autora

Jutro będzie futro

Co czuje Jezus w tabernakulum?

Ma być tak samo, ale lepiej